Le collage

Les importants progrès réalisés dans le domaine des adhésifs (terme générique des colles, mastics et revêtement) permettent l’assemblage de la quasi-totalité des matériaux. Les conséquences techniques et économiques font qu’ils sont de plus en plus utilisés dans des secteurs aussi divers que la mécanique, le textile, le bois, les transports, le bâtiment.

C’est dans l’assemblage que l’évolution est la plus spectaculaire car, si le collage se substitue parfois aux moyens traditionnellement employés, il présente l’avantage d’élargir de façon importante le cadre des applications. De ce fait, il est souvent préféré pour une ou plusieurs des raisons suivantes: Répartition uniforme des efforts sur l’ensemble du film de colle

– Prix au m² souvent moins élevé
– Moyen d’assemblage invisible( décoration)
– Étanchéité et protection contre la corrosion réalisées en même temps que l’assemblage
– Suppression de la reprise de pièces( ébavurage, ponçage, masticage.)
– Assemblage de matériaux très différents

Mais toutes ces qualités ne doivent pas faire oublier que le collage est une technique d’assemblage moderne et assez complexe à mettre en œuvre. Il est nécessaire d’avoir de bonnes connaissances dans la théorie de la colle pour pouvoir appliquer cette méthode dans des conditions satisfaisantes.

Le collage ne doit pas être un palliatif ou une roue de secours. Il faut penser au collage dès la conception du produit. Les conditions de réussite sont d’autant plus grandes que l’on maîtrise la théorie des adhésifs et que l’on a de bonnes notions des colles disponibles sur le marché.