Le 03 juin

Conférence : le biométhane, une énergie renouvelable clef pour les territoires

Conférence-biomethane-energie-verte-ecole-ingenieur-ecam-lyon

Le biométhane : une énergie renouvelable clef pour les territoires et un enjeu d’avenir pour l’agriculture et l’environnement.

Le programme :

17h30 : Accueil

17h45 : Introduction Jean-Noël Charvet, Directeur de l’Enseignement de l’ECAM Lyon et Didier Saussier, Président de l’Association Française du Gaz Centre Est.

18h00 : Le gaz dans le mix énergétique mondial et en France, les perspectives du biométhane en France, par Julien Schmit Président de la Commission Gaz Verts de l’Association Française du Gaz Centre Est.

18h45 : Table ronde « Le biométhane : des innovations à tous les étages » :

  • Jean-Philippe Cagne, Directeur R&D chez GRDF,
  • Charly Germain, Président de Deltalys,
  • Aloïs Klein, Président de Méthamoly,
  • Thierry Gauthier, IFP Energies nouvelles.
  • 20h00 : Clôture

Qu’est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation (ou digestion anaérobie) est le processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence d’oxygène (anaérobie). Il se produit naturellement mais c’est aussi une technique mise en œuvre dans des méthaniseurs où l’on accélère et entretient le processus pour produire un méthane utilisable comme énergie renouvelable : le biogaz.

La décomposition de la matière n’est pas complète et laisse ce qu’on nomme un « digestat », en partie comparable à un compost. Ce digestat est utilisé en agriculture pour avantageusement remplacer des engrais minéraux.

Quelles sont les ressources méthanisables ?

Une matière méthanisable est dite fermentescible pour être digérée. Ces ressources sont :

  • Effluents d’élevages,
  • Déchets de culture,
  • Cultures intermédiaires à vocation énergétique,
  • Cultures énergétiques limitées par voie réglementaire,
  • Boues et coproduits de l’industrie agro-alimentaire,
  • Sous-produits animaux,
  • Déchets ménagers,
  • Déchets verts,
  • Boues de station d’épuration urbaine,
  • Installation de stockage de déchets non dangereux.

En France, cette ressource provient majoritairement du monde agricole qui dispose de plus de 90% du potentiel disponible.

Comment peut être valorisé le biogaz ?

Les biogaz est un mélange gazeux qui contient environ 60 % de méthane (CH4), 40 % de dioxyde de carbone (CO2) et quelques autres impuretés comme le souffre. Ce biogaz peut être valorisé dans un moteur de cogénération sur le site de méthanisation pour produire de l’électricité et de la chaleur. Le biogaz peut être également épuré pour ne conserver que du méthane quasi-pur. On parle alors de biométhane. Ce biométhane peut être injecté dans un réseau de gaz naturel. Parfaitement miscible avec le gaz naturel, il le remplace dans tous ses usages : cuisson, chauffage, industriel mais aussi mobilité avec des véhicules qui fonctionnent non plus avec de l’essence ou du gazole mais au bioGNV. Avec le biométhane, on ne change ni les infrastructures ni les usages mais on consomme une énergie renouvelable locale à la place d’une énergie fossile importée.

Plus d’informations sur le Panorama 2018 du gaz renouvelable disponible sur le site du Syndicat des Energies Renouvelables (SER)