Augustin Vian, supply production leader chez Decathlon au Cambodge

Les stages, ce fut le déclic pour Augustin Vian qui s’est découvert une passion pour le travail à l’international et le secteur du sport à travers ses premières expériences professionnelles. Avant même la fin de ses études d’ingénieur, Augustin décrochait un poste de Supply Production Leader chez Décathlon au Cambodge.

Quel a été votre parcours ?

Originaire des Alpes Maritimes, j’ai intégré ECAM Arts et Métiers en 2011. Mon 1er stage d’ingénieur, réalisé à Barcelone, m’a donné l’envie de travailler à l’étranger. L’année suivante, afin de trouver un stage de fin d’études, je me suis rendu au Forum Rhône-Alpes, qui met en relation les étudiants de la Région avec des entreprises. C’est là que j’ai rencontré des représentants de Décathlon, qui m’ont proposé un stage dans le bureau de production de Lille. Ma mission était de trouver des fournisseurs pour la production de Décathlon, notamment en Pologne pour la transformation du métal. L’autonomie, les responsabilités rapidement confiées et les voyages m’ont tout de suite plu et donné l’envie de continuer dans ce secteur. J’ai alors postulé en interne, pour démarrer un VIE (Volontariat international en Entreprise) sur le site de Décathlon au Cambodge. Avant même la fin de mes études,  j’étais embauché en tant que Supply Production Leader.

En quoi consiste votre travail ?

Je travaille avec des fournisseurs de Décathlon à Phnom Penh au Cambodge. Je suis responsable de la gestion des commandes pour permettre la fabrication de tout un ensemble de produits, notamment de la marque Quechua. Comme nous devons prévoir la plupart de nos commandes presque un an à l’avance, il est nécessaire de bien anticiper les besoins, avec les problématiques de saisonnalité. Il faut également s’assurer du respect des délais des différents fournisseurs.

C’est un travail qui requiert beaucoup d’organisation et de rigueur, à la fois pour anticiper les besoins de chacun sur l’année à venir, et pour suivre les commandes de bout en bout en vérifiant que tout se passe comme prévu. Pour cela, j’effectue un suivi quasiment quotidien avec les fournisseurs, et me rends chaque semaine sur le site de notre prestataire principal, tout en gardant des contacts réguliers avec la France et les autres clients internationaux pour vérifier les engagements. Nous travaillons de plus en plus avec la Chine, qui est un marché en forte croissance. Les livraisons sont également assurées en Inde, en Amérique du Sud et, d’ici quelque temps, Décathlon s’installera aux Etats-Unis, à San Francisco.

Un conseil pour les futurs diplômés ECAM Lyon ?

Pour tous ceux qui souhaitent travailler à l’international dès la sortie de l’Ecole, je n’hésite pas à conseiller le VIE ! C’est une belle opportunité aussi bien professionnellement qu’humainement.