Deux étudiants indiens en projet de recherche à l’ECAM Lyon

Depuis mai 2018, ECAM Lyon accompagne deux étudiants indiens sur un projet de R&D dans le cadre de leur cursus universitaire en ingénierie.

Etudiants en 3ème année à l’Institut National de Technologie de Karnataka, Surathkal (NITK)Mallya Balachandra et Abhishek Thigale Rajaram ont choisi de réaliser leur stage de 2 mois en France.

Un projet R&D dans le numérique

Étudiant en Ingénierie Électrique et Électronique, Mallya réalise son stage au sein du Pôle Numérique d’ECAM Lyon. Son projet : un serveur web pour automates industriels (PLC : Programmable Logistic Controllers ) permettant la commande et l’acquisition de données à distance. Depuis 3 mois, Mallya travaille sur les drivers bas niveau ainsi que sur un site web qui peut, entre autres, afficher en temps réel la température, l’humidité ou le flux d’air des procédés industriels pilotés par automates. Ces travaux trouvent leur application dans tout type d’installation industrielle.

« Au-delà des compétences techniques, c’est pour vivre de nouvelles expériences que j’ai choisi de faire mon stage en France. L’un de mes camarades est venu à l’ECAM Lyon l’an passé et m’a recommandé l’école car il a été séduit par l’ambiance de travail. A quelques jours de la fin de mon séjour, j’ai beaucoup appris et je suis très heureux d’avoir pu vivre une telle expérience. Bien que mon projet professionnel ne soit pas encore clairement défini, je reste ouvert à de nouvelles opportunités, en Inde ou à l’étranger » témoigne Mallya.

Etudier le comportement mécanique des nanocomposites

Abhishek suit pour sa part un cursus en Ingénierie Mécanique. Au sein du Pôle Matériaux et Structures d’ECAM Lyon depuis 2 mois, il étudie le comportement mécanique des nanocomposites afin d’essayer d’accroître leur résistance mécanique. Avec différentes applications dans plusieurs secteurs, ce matériau est un élément clé des futures avancées technologiques.

« Ce projet s’organise en deux parties : la simulation et l’expérimentation. Déjà initié à l’outil de simulation par ANSYS en Inde, j’ai décidé de poursuivre l’expérimentation dans une université partenaire à l’étranger pour découvrir de nouveaux horizons. J’ai postulé dans différents pays et je suis ravi d’avoir été accepté à l’ECAM Lyon car j’ai toujours voulu étudier en France. Aujourd’hui mon projet arrive à son terme et tout s’est très bien déroulé, je repars avec une nouvelle expertise. » explique Abhishek.

Des anecdotes sur votre expérience ici ?

« Le signe de tête qui veut dire oui en Inde  veut dire non en France… une vraie source de confusion avec mon équipe au début de mon séjour. » Mallya

“A mon arrivée, j’ai été assez surpris de voir que tout le monde se saluait. Je ne sais pas si c’est lié à la taille de la population mais il n’est pas commun en Inde de toujours saluer tout le monde. » Abhishek