« Le Big Data au service de l’efficience énergétique ! »

Aïmen Salem  est un ingénieur ECAM (promo 2015) passionné qui met ses compétences au profit de la transition énergétique, en utilisant les nouvelles technologies. Voici son portrait !

Pourquoi avoir choisi ECAM Lyon ?

Après un bac scientifique, je me suis dirigé vers un DUT Génie Industriel et Maintenance car le monde de l’industrie m’intéressait. Passionné par les enjeux des mutations industrielles, mais également environnementales, je me suis ensuite dirigé vers la formation d’ingénieur de spécialité Energie d’ECAM Lyon en alternance. Le fait de m’immerger rapidement dans le monde professionnel grâce à cette formation était un vrai atout.

Evoluer dans une école d’ingénieurs en accord avec mes convictions était essentiel pour moi. Les valeurs humaines, la réputation d’ECAM Lyon et l’approche pluridisciplinaire du cursus ont guidé mon choix. Il faut aussi souligner que le cadre de travail et de vie de l’école sur la colline de Fourvière est exceptionnel !

J’ai réalisé mon alternance au sein de l’entreprise Clauger, située au sud de Lyon, spécialisée dans la conception, la fabrication et la maintenance d’équipements de production de froid. Durant ces 3 années, j’ai notamment étudié la mise en place de solutions d’économies d’énergie sur des systèmes de refroidissement ou de chauffage de l’air pour des procédés agroalimentaires. Mon rôle consistait à identifier la faisabilité technique des solutions et estimer les économies d’énergie réalisées ainsi que leur rentabilité économique. J’ai également effectué ma mission internationale –obligatoire pour valider le cursus- dans cette entreprise, au sein de sa filière espagnole, près de Barcelone.

Au-delà des matières enseignées et de l’expérience acquise en entreprise, cette formation m’a permis d’acquérir une méthodologie de travail, de développer un esprit d’initiative et d’analyse, et surtout une manière de considérer l’ingénierie au service de l’humain. Autant de caractéristiques partagées par les ingénieurs ECAM.

Au sein de la société Clauger, Aïmen Salem occupe le poste d’ingénieur data & énergie

Et votre entrée dans la vie active ? Quels projets menez-vous actuellement ?

Dès l’obtention de mon diplôme, Clauger m’a proposé un CDI avec un nouvel objectif : analyser les données provenant des installations de production de froid et de chaleur afin d’identifier des pistes d’économie d’énergie et de maximiser leurs performances de fonctionnement.

Ma mission pourrait se résumer ainsi : « comment mettre le Big Data au service de l’efficience énergétique ? ». Plus concrètement, mon rôle est de gérer les aspects techniques des données récoltées sur les installations et de développer l’intelligence associée à leur traitement. Ces indicateurs permettent d’obtenir une vision plus globale du fonctionnement d’une installation, de jauger sa performance d’exploitation, de prédire des maintenances futures et d’identifier des gains énergétiques à réaliser par la mise en place d’actions concrètes. Nous apportons ainsi de l’intelligence numérique en digitalisant nos installations !

Qu’appréciez-vous particulièrement dans vos missions ?

Je mets à profit les connaissances acquises à l’ECAM Lyon (exploitation, efficacité énergétique…) tout en utilisant des technologies numériques qui me passionnent. Nous parlons d’«Industrie 4.0 connectée », d’IoT (Internet des objets), de Big Data, de performance énergétique et environnementale : toutes ces thématiques sont innovantes et totalement en phase avec les enjeux du monde industriel.

Je travaille avec des experts de tout corps de métier, pour résoudre des problématiques complexes dans un environnement de production industrielle, mais également pour faire évoluer nos processus de travail, pour plus d’efficience et d’efficacité au quotidien.

Plus largement, et de manière collaborative, je suis heureux de participer à la réduction des consommations énergétiques, et à la réduction de l’empreinte carbone et des émissions de gaz à effet de serre des industriels pour une planète plus verte.

Que souhaitez-vous pour votre vie professionnelle à l’avenir ?

Je me vois travailler sur des projets encore plus techniques, toujours sur des thématiques qui allient la production et l’exploitation d’énergies aux nouvelles technologies. C’est vraiment un domaine qui me passionne.

Quel conseil pourriez-vous donner aux élèves-ingénieurs ECAM ?

Le digital et le numérique prennent une place prépondérante dans les métiers d’ingénieurs : développez votre curiosité, soyez en veille permanente pour connaître ce qui se fait ailleurs et restez ouverts à toutes les nouveautés. Soyez passionnés !