M. Alain Labat, premier parrain de la Filière Asie d’ECAM Arts et Métiers

Un cycle préparatoire alliant fondamentaux scientifiques et découvertes culturelles

« Filière Asie » est un cursus biculturel qui rassemble des étudiants chinois francophones et des jeunes bacheliers scientifiques ayant étudié le chinois. Il s’agit d’un cycle préparatoire de 2 ans, permettant d’intégrer le cycle ingénieur ECAM Arts et Métiers. Il allie aux fondamentaux scientifiques, une découverte croisée des deux cultures et une première approche de carrières d’ingénieurs franco-chinoises.

Ouvert aux bacheliers scientifiques, ce programme répond aux attentes de jeunes talents passionnés par les cultures françaises et chinoises, mais également aux besoins d’entreprises qui recherchent des ingénieurs pour renforcer leurs collaborations entre les deux pays.

« Nous avons ouvert ce programme en réponse à un fort développement des relations franco-chinoises, notamment dans le monde industriel. Nous recrutons déjà des étudiants chinois depuis plusieurs années, mais cette formation s’adresse également à de jeunes français qui ne souhaitent pas être contraints d’abandonner la langue chinoise.» Emmanuel Wolff, Responsable de la filière Asie – ECAM Arts et Métiers

Alain Labat, nouveau parrain de la promo, offre son expérience aux élèves-ingénieurs

Professeur agrégé de chinois, M. Labat a notamment été membre du comité d’évaluation de la coopération décentralisée franco-chinoise au ministère des Affaires étrangères et rédacteur en chef de la revue « Planète chinois ». Vice-Président du Nouvel Institut Franco-Chinois, Président de la Fédération des associations franco-chinoises, il est également chevalier de l’Ordre national de la Légion d’Honneur et citoyen d’honneur de la ville de Guangzhou (Chine).

Le parrain partage avec les étudiants son expérience, sa grande connaissance des cultures française et chinoise et sa vision d’une coopération équilibrée. Il invite ses filleuls à être ambitieux, curieux, respectueux de la culture de l’autre pour profiter pleinement de la filière Asie : « les jeunes français et les jeunes chinois ont des visions très différentes de l’avenir et nous sommes, dans le monde de 2020, à la fois partenaires et concurrents… Demain, dans la vie professionnelle, vous saurez, mieux que d’autres, faire fructifier cette concurrence »