Rentrée du Mastère Spécialisé MTE : la transition énergétique au cœur des débats

Les 30 milliards d’euros du plan de relance dédiés à la transition écologique, dont 6,7 milliards d’euros consacrés à la rénovation énergétique, laissent augurer de belles perspectives pour ce secteur et pour les étudiants qui ont choisi de s’orienter dans cette voie !

MS Management de la Transition Energétique : une promotion variée

Créé en partenariat avec emlyon Business School, le Mastère Spécialisé Management de la Transition Energétique a fait sa première rentrée. Les premiers élèves de ce nouveau programme ont en effet découvert leurs deux campus mi-septembre. Ceux-ci vont apprendre, lors des 13 mois de formation, les fondamentaux techniques et scientifiques de la transition énergétique mais aussi les enjeux managériaux et stratégiques qui y sont liés.

Parmi les 23 participants, 30% sont issus de cursus ingénieurs, 52% de cursus gestion et 18% d’autres cursus. Un étudiant sur ces 23 poursuit sa formation ingénieur généraliste Arts & Métiers ECAM Lyon avec ce Mastère Spécialisé®. Une promotion variée, dont les élèves partagent tous la volonté de s’investir demain pour la transition énergétique !

« cette formation a pour objectif d’aborder la transition énergétique de manière transverse » Sami Moghrani, co-directeur du Mastère Spécialisé® Management de la Transition Energétique

« Mobiliser des savoirs et des compétences »

A l’occasion de cette rentrée, les étudiants ont pu échanger avec des experts du domaine, lors d’une table ronde animée par Alexandre Vaudrey, enseignant-chercheur en énergétique. Les 23 nouveaux élèves on pu partager leurs points de vue avec :

  • Didier Saussier, Directeur Clients Territoires Sud-Est – GRDF
  • Claude Pralliaud, Directeur général adjoint préfigurateur de la Métropole de Lyon
  • Olivier Jaray, Délégué affaires publiques et smart grids – Enedis

Plusieurs process techniques ont été abordés par ces 3 experts pour accélérer la transition énergétique : panneaux photovoltaïques, méthanisation de produits de l’agriculture ou encore développement de l’énergie hydrogène. Les intervenants ont souligné l’importance de prendre en compte, en complément des aspects techniques, l’enjeu de l’éducation des citoyens au changement indispensable pour réussir cette transformation.

En effet, la réduction de la consommation énergétique passe d’abord par des changements de comportements, à partir desquels les solutions technologiques permettront d’aller plus loin et plus vite. Dans ce sens, la transition énergétique est donc tout autant sociale que technologique !

« la transition énergétique ne pourra pas être accomplie de manière satisfaisante sans la mobilisation simultanée d’un très grand nombre de savoirs et de compétences ». Olivier Jaray, délégué affaires publiques et smart grids – Enedis