Un semestre d’études au Canada

Joachim Merle, étudiant en 5ème année de la formation ingénieur ECAM Arts et Métiers a eu l’opportunité de partir étudier un an à l’université de Sherbrook au Canada.

L’expérience à l’international est plus qu’un atout pour l’ingénieur de demain.

Un bon départ

Après avoir postulé pour une mobilité académique en Amérique du Nord, mon dossier a été retenu et j’ai donc pu partir au Canada. L’université de Sherbrook étant partenaire de l’ECAM Lyon, c’est mon école qui s’est occupée des inscriptions vis-à-vis de l’université. Les démarches administratives et les documents nécessaires à mon séjour ont été faciles à obtenir en allant sur le site de l’immigration canadienne.

Sur place j’habitais en résidence universitaire, une bonne solution pour être sûr en arrivant d’avoir un logement correct et pour rencontrer des étudiants locaux et internationaux. Je me suis tout de suite senti à l’aise dans ma chambre que j’ai gardée tout au long de mon séjour.

L’université de Sherbrook dispose d’un bureau pour les étudiants étrangers ce qui permet, dès le début,d’être bien accueilli et, tout au long du séjour, d’obtenir les renseignements désirés.

Pas si froid le Canada !

La première image que j’avais du Canada c’était le froid, et je ne m’étais pas trompé. Le climat est froid et neigeux en hiver mais, avec les vêtements adéquats, on s’habitue facilement.

Au début il faut un temps pour s’adapter au rythme différent mais on se fait vite aux grandes surfaces ouvertes tard le soir et aux magasins ouverts le dimanche.

La vie universitaire est très différente de celle d’une école en France. Il y a peu d’heures de cours par semaine mais les matières demandent plus de travail en dehors, il y a notamment beaucoup de travaux en équipe ou de projets ce qui permet de vraiment appliquer la théorie à des exemples concrets.

L’ambiance est vraiment agréable et chaleureuse, il y a peu de distance entre professeurs et élèves; tout le monde se tutoie.

En résumé, on s’adapte très facilement et le coût de la vie est semblable à celui de la France.

Une expérience unique et inoubliable

Cette année d’études à Sherbrooke est un succès en tout point de vue pour moi, et le Québec est une région très accueillante.

La découverte d’un autre système éducatif et d’une culture différente a été très enrichissant à la fois sur le plan intellectuel, professionnel, humain et social. Bénéficier d’une expérience à l’international est un véritable atout pour tout ingénieur.

Ce fut une occasion unique de m’épanouir au contact d’une nouvelle culture, en découvrant une autre façon de penser le monde, et plus spécifiquement l’ingénierie. J’ai ainsi pu développer ma capacité d’adaptation, une qualité très importante en tant que futur ingénieur généraliste.