Tour du monde avec le Forum International

Le 12 octobre 2018, ECAM Lyon organisait la 7ème édition de son Forum International. Cette manifestation annuelle a pour objectif d’informer les élèves-ingénieurs du programme ECAM Arts & Métiers sur les parcours académiques proposés à l’international : doubles diplômes, année ou semestre d’études. Une expérience d’un semestre minimum hors des frontières est obligatoire pour l’obtention du diplôme d’ingénieurs ECAM Arts & Métiers.

Echanger avec les universités et les étudiants de retour de mobilité

Venant du monde entier, 22 représentants d’institutions partenaires étaient présents au Forum, événement associé cette année aux journées européennes « Erasmus Days ».

Au total, ce sont près de 300 étudiants qui ont participé à cette journée. Conférences, stands d’universités, témoignages d’étudiants de retour de mobilité, le Forum International permet à chaque élève-ingénieur ECAM de choisir sereinement son format d’études à l’étranger et sa future destination.

C’est une chance de pouvoir vivre cette expérience internationale. J’ai passé un semestre d’études en Thaïlande. Bangkok est une ville incroyable, en pleine expansion ! Je cherche d’ailleurs à faire mon stage là-bas car c’est un pays avec beaucoup d’opportunités – Julien Matthieu, élève-ingénieur en 5ème année

Des destinations « à la mode » chez les futurs ingénieurs

L’offre de mobilité internationale est variée à l’ECAM Lyon. Les étudiants peuvent en effet s’appuyer sur un réseau de plus de 80 universités partenaires, réparties sur 34 pays (voir la liste complète).

Les destinations préférées de nos élèves-ingénieurs actuellement pour l’année/semestre d’études sont l’Irlande, l’Australie, le Chili et la Thaïlande. Pour le double diplôme, le Québec et le Royaume-Uni sont très plébiscités. En savoir plus sur les destinations préférées des étudiants ECAM.

Le Canada attire depuis des années les étudiants français, à la fois au niveau culturel, mais aussi au niveau académique et des perspectives professionnelles –  Loïc Boulon, Université du Québec à Trois Rivières (UQTR)