Visite du professeur Stefano Longo de l’Université de Cranfield

visite-du-professeur-Stefano-Longo-Cranfield-University-electric-automobile

Cette semaine, nous accueillons Stefano Longo, professeur à l’Université de Cranfield (UK).  Il animera une série de conférences auprès des élèves-ingénieurs des formations ECAM Arts et Métiers et ECAM Engineering. Ses travaux de recherches portent principalement sur le contrôle avancé appliqué au véhicules.

 

Quelles matières enseignez-vous à l’Université de Cranfield?

J’enseigne l’ingénierie automobile, et notamment les véhicules électriques et autonomes. Je suis responsable des programmes de Master of Science (MSc) en «Automotive Mechatronics » et en « Advanced Motorsport Mechatronics » à l’Université de Cranfield. Mes travaux de recherches portent sur le développement d’algorithmes de contrôle avancés permettant l’optimisation des véhicules et leur implémentation sur du matériel embarqué.

Quel est l’objectif de votre venue à l’ECAM Lyon ?

Grâce à l’Union Européenne, les enseignants-chercheurs peuvent bénéficier d’une bourse ERASMUS pour assurer des missions d’enseignement à l’étranger. ECAM Lyon étant un partenaire historique de l’Université de Cranfield, j’ai tout naturellement pris contact avec les équipes enseignantes de cette école d’ingénieurs.

Les séminaires donnés ici sont principalement destinés aux étudiants du programme ECAM Engineering, mais également aux étudiants de 5e année de la formation ECAM Arts et Métiers et aux enseignants-chercheurs. Depuis plusieurs années, l’Université de Cranfield et ECAM Lyon entretiennent des liens forts. Chaque année, notre Université accueille plusieurs étudiants de la formation ECAM Arts et Métiers dans le cadre de leur mobilité académique. Nous espérons élargir ce partenariat à la formation ECAM Engineering dans le cadre d’un double diplôme.

Ma venue sur le campus ECAM Lyon me permettra aussi d’informer les étudiants ECAM des possibilités offertes par notre Université, des cours, de la recherche et de la vie sur le campus de façon générale.

Pourquoi est-ce important d’enseigner tous ces sujets aux ingénieurs de demain ?

Car c’est un sujet d’actualité et une problématique réelle pour l’avenir.  Avec le réchauffement climatique, les émissions excessives de CO2 dans l’atmosphère dues à l’utilisation de la voiture sont de plus en plus contestées. Augmenter la production de voitures électriques s’inscrit dans une vraie logique écologique.

L’automatisation des véhicules est également un sujet très important. Nous sommes persuadés que lorsque les voitures seront plus autonomes, le nombre d’accidents de la route diminuera. Aujourd’hui, environ 90% des accidents résultent d’une erreur humaine.

Certains craignent que l’automatisation massive dans les différents secteurs (et notamment de l’automobile) est un risque pour l’emploi. Je crois, au contraire, que cela permettra d’en faire émerger de nouveaux comme des métiers de programmeur par exemple.

Ces problématiques s’inscrivent dans l’évolution constante de la société et des métiers. A terme, ces évolutions et le recours aux robots nous permettront peut-être de réduire notre temps de travail et donc d’améliorer nos conditions de vie.

Que comptez-vous découvrir pendant votre séjour à Lyon ?

On m’a conseillé de goûter aux spécialités culinaires ! Et bien sûr d’explorer les quartiers de cette magnifique ville.