fbpx
Brochure
Portes ouvertes
Menu

Entrepreneuriat – FailCon 2014

Elliot PASSOT (Promo 2014 et étudiant membre de la nouvelle dynamique entrepreneuriale de l’ECAM Lyon) s’est rendu à la Fail Con 2014 le Jeudi  17 avril, au Ministère de l’Economie, des Finances et de l'Industrie à Bercy. Cet évènement, dont le nom vient de Fail = échec + Con = Conférence, a fait le tour du monde, dans près de 20 pays. Organisé par Microsoft, elle réunit des entrepreneurs, VC, Business Angels pour témoigner sur leurs échecs et surtout sur la façon dont ils les ont traités et ont rebondi. Il nous livre son retour sur la manifestation.

La culture de l’échec vient tout droit des Etats Unis, ce qui apporte une certaine ouverture d’esprit. En effet, en Europe et surtout en France, l’échec est très mal vu : un redoublant sera « montré du doigt », un entrepreneur ayant échoué ne se verra plus prêter aucun sou par les banques… Aux Etats Unis et ce depuis des années, l’échec est vu comme un énorme avantage. Bill Gates a dit ne jamais avoir engagé un collaborateur qui n’avait pas vécu d’échec.

Actuellement, certains fonds d’investissement font de l’échec, un critère de sélection. Ils investissent plutôt pour un porteur de projet qui a vécu un échec et a su se relever, plutôt que pour un entrepreneur susceptible de s’écrouler à la première difficulté venue. On note que la mentalité européenne évolue à ce sujet, notamment via des événements de la sorte hébergés par des ministères, ceci est hautement symbolique. L’objectif de cette FailCon était donc de dédramatiser l’échec et surtout d’apprendre à traiter les échecs en vue du prochain succès. 

Un succès n’est rien d’autre que la succession de micro-échecs. Des erreurs, tous les entrepreneurs admettent en faire. Rien de dramatique si ils sont bien traités. En témoigne le poster de BlaBlaCar: Fail, Learn, Succes, cela semble être simple…

Même si quasiment aucun des intervenants ne pensait vivre un échec au départ, ils les ont bel et bien rencontré et ont su réorienter leur projet.

Pauline Laigneau, fondatrice de Gemmyo qui crée des bijoux de luxe via une imprimante 3D a intitulé son intervention : « I failed ENA but founded a startup ». Elle nous a montré avec brio comment un échec peut être très bénéfique et permettre de grandes choses. Gemmyo vient de lever 3 M€...

Stephanie Pelaprat de Restopolitan (chaine de restaurant) insiste sur la faculté principale que doit avoir un entrepreneur : « Art of Pivoting », à savoir la faculté de s’adapter, de réorienter son business… Et ces réorientations proviennent bien souvent d’échecs.

Voilà également d’autres leçons à tirer de cette conférence 

  • Réorientez-vous lorsque vous avez un mauvais feedback, lorsque quelque chose d'inattendu arrive
  • Gardez en tête que ce n’est jamais fini : think out of the box / apprenez de l’échec
  • Endurez les mauvais moments en retournant au basique
    • un produit
    • un prix
    • vendez-le
  • Gardez en tête que l’échec fait partie de l’apprentissage
  • Si un fond d’investissement ne vous choisit pas, demandez toujours pourquoi, afin de faciliter votre réorientation.

En somme, c’est un beau message d’espoir qui a émané de cette conférence. Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique est venu le souligner en terminant son intervention improvisée par « In France we trust » !

 Elliot reste à dispo pour toute question : epassot@yahoo.fr

 Et vous recommande quelques liens utiles : http://thefailcon.com / http://france.thefailcon.com

Les meilleurs témoignages de la conférence : http://www.journaldunet.com/web-tech/start-up/failcon-france-meilleurs-temoignages/axelle-lemaire.shtml

Un immense merci à Elliot pour son retour !

 

failcon-paris.jpg
failcon_paris_2014.jpg
fail_con.jpg
elliot_ecam_failcon_paris.jpg