fbpx
Brochure
Portes ouvertes
Menu

Avec « Inform’elevage », des élèves remportent le concours Make It Agri 2021 !

Photo de couverture : Léo Martin (2e étudiant en partant de la gauche) et Timothée Barbier (4e)

Ouvert aux étudiants des Grandes Ecoles d’Ingénieurs, Make It Agri  est un concours de solutions numériques innovantes pour une agriculture et une alimentation plus durables. Timothée Barbier et Léo Martin, élèves-ingénieurs ECAM Arts & Métiers et amis d’enfance, ont décidé de se lancer dans le projet en début d’année scolaire. Ils ont fait équipe avec deux autres amis, Gauthier et Robin, étudiants en écoles d’ingénieurs spécialisées.

Première étape :  une phase de créativité, puis la sélection de leur idée, et la réalisation d’un dossier complet pour l’expliquer et la promouvoir auprès du jury du concours. Avec leur application de chatbot permettant aux éleveurs de détecter les maladies de leurs cheptels, les quatre amis ont été sélectionnés parmi les 10 équipes finalistes. Deuxième phase : l’équipe a réalisé un prototype de son idée, une application mobile accompagnée d’une vidéo explicative. Le jury a été séduit  et, le 17 juin dernier, avec leur « Inform’elevage », ces 4 élèves-ingénieurs ont été déclarés vainqueurs de la 3e édition de Make it Agri.

Inform’élevage : un chatbot pour détecter les maladies des cheptels

L’idée des 4 étudiants est donc de créer une application sous forme de chatbot permettant de détecter les maladies des animaux qui composent les cheptels, en fonction de leurs symptômes. Cette solution contribue à pallier le manque de vétérinaires en milieu rural. En effet, elle propose à l’éleveur une première analyse de l’état de l’animal, et permet de réserver le recours au vétérinaire au meilleur moment. Ainsi, on évite de surcharger le praticien tout en limitant les coûts des soins à la charge des éleveurs.

https://www.youtube.com/watch?v=IBQY8OC07Vk

Est-ce que cette idée, qui a séduit le jury du concours, verra le jour ? Peut-être : « Nous sommes en discussion pour essayer d’aller plus loin dans le projet ; nous allons dans un premier temps continuer à tester le marché et à penser aux perspectives à plus ou moins long terme. Nous pensons par exemple qu’il y aurait un vrai besoin dans les pays en développement » nous indique Timothée.

Si leur créativité et leur engagement ont permis à Timothée et Léo de gagner ce concours, tous deux soulignent également les apports de leur formation: "A l’ECAM, on apprend à partir de zéro, à monter un projet à partir de rien. Il y a un aspect technique très fort dans la formation, mais ce n’est pas le seul. Les compétences en créativité, en gestion de projet, en marketing que nous avons développées nous ont beaucoup aidés !" déclarent les deux jeunes.

Photo de couverture : Léo Martin (2e étudiant en partant de la gauche) et Timothée Barbier (4e)