fbpx
Brochure
Portes ouvertes
Menu

L’ECAM Lyon rejoint un groupe de recherche international au Pérou

Dans le cadre de la collaboration désormais bien établie entre l'ECAM Lyon et l'Université Catholique Pontificale du Pérou (Pontificia Universidad Católica del Perú ou PUCP), Alexandre Vaudrey, enseignant-chercheur au sein du pôle énergétique de l'ECAM, était accueilli à Lima pour la troisième année consécutive. Pendant 3 semaines, Alexandre Vaudrey a délivré des enseignements dans le cadre du Master en Énergie (Maestría en Energía) de PUCP et du double diplôme avec l'ECAM Lyon. Ce déplacement a également permis d’établir des collaborations dans le domaine de la recherche, notamment sur les conséquences sanitaires et environnementales de l'utilisation des moteurs à combustion interne dans les transports. Des premiers résultats issus de cette collaboration ont d'ailleurs déjà été présentés lors d'une conférence internationale dédiée aux énergies renouvelables en février de cette année (http://dx.doi.org/10.13140/RG.2.1.2140.0721). Au Pérou, et plus généralement dans les pays de la région andine (Bolivie, Équateur et Colombie principalement), le secteur du transport routier fait face à un contexte très spécifique, entre autres du fait des compositions très variables des carburants consommés et d'une grande partie des infrastructures routières qui se trouvent à hautes altitudes. Il est donc essentiel, afin d'améliorer l'efficacité énergétique et environnementale des véhicules routiers, de prendre en compte ces conditions très particulières. Afin de mieux coordonner ces travaux de recherches et d'encourager les collaborations avec des équipes de chercheurs d'autres pays, la PUCP a décidé de créer un groupe de recherches spécifique, nommé INENTECA, pour INnovación ENergética y TECnología Ambiental (Innovations énergétiques et technologies environnementales), auquel le pôle énergétique de l'ECAM Lyon est associé. D'autres chercheurs, issus du Venezuela, du Canada ou d'Espagne sont également associés à ce groupe de recherches. L'objectif visé est la mise en commun des compétences de chaque université, laboratoire ou école d'ingénieur afin d'améliorer le fonctionnement et de diminuer l'impact écologique de ces véhicules.