fbpx
Brochure
Portes ouvertes
Menu

Prépa ECAM : parole aux élèves

Publié le : 27 février 2014
.box img { float: left; margin-right: 10px; margin-top: -40px; } #contentpage article .chiffre { text-shadow: 1px 1px 1px #000; line-height: 0px; padding-left: 0 !important; padding-top: 40px!important; } #contentpage article .contenubox .boxAlone .chiffretexte, #contentpage article .chiffre span { font-size: 16px; line-height: 15px }

Beaucoup de travail et un rythme soutenu : la prépa ce n’est pas que ça ! Deux élèves des classes-prépa de l’ECAM Lyon vous disent tout (ou presque) en 3 minutes.

Arnaud
Originaire de Marignier (Haute-Savoie)
A étudié au lycée Frédéric Faÿs (Villeurbanne)
16,03 de moyenne au bac S

La prépa, plus dure que le lycée ?

Oui, on a clairement plus de travail, des DS réguliers et des heures de cours exponentielles ! 

Les bonnes surprises de la prépa ECAM en quelques mots :

L'ambiance géniale (très camaraderie). Les profs sont impliqués dans notre progression et réussite, ce qui est rassurant. 

A-t-on encore une vie sociale en prépa ?

On a le temps de faire autre chose. Dans mon cas du sport à assez haut niveau : j'étais en sport-études après avoir été formé à l'OL. Je continue de passer tous mes dimanches sur les terrains de foot en tant qu'arbitre fédéral; mais il faut s'en donner les moyens, et encore ajouter du travail à celui de la classe prépa. C'est très prenant mais passionnant !

J.
Originaire de Lyon
A étudié au lycée La Martinière Duchère (Lyon)
13,5 de moyenne au bac S

La prépa, plus dure que le lycée ?

Lorsque l'on rentre en prépa, le nombre d'heures de cours et le travail personnel à fournir sont beaucoup plus importants qu'au lycée. Ayant fait un BAC S SVT, les grandes nouveautés pour moi ont été les Sciences de l' Ingénieur, et une certaine autonomie dans le travail personnel ( il faut être organisé). 

Les bonnes surprises de la prépa ECAM en quelques mots :

J'ai eu la bonne surprise de découvrir une forte entraide entre les membres de la prépa ( autant avec ma classe, qu'avec ma promo, ou encore avec les deuxième années). La convivialité au sein de l'ECAM est aussi très appréciable. 

A-t-on encore une vie sociale en prépa ?

Cela dépend des personnes, certaines ont moins besoin de travailler que d'autres et s'autorisent donc plus de loisirs. Personnellement je travaille beaucoup mais j'essaye de pratiquer une activité sportive. 

 

arnaud_milanese_prepa_nb.jpg