fbpx
Brochure
Portes ouvertes
Menu

Start-up Ino-VR : Deux ECAM proposent la réalité virtuelle comme bienfait thérapeutique

Publié le : 17 janvier 2017
A 22 ans, Julien MASSE, étudiant en alternance dans la formation d’ingénieur ECAM Génie Industriel et Mécanique, a déjà créé sa start-up. Ino-VR est née de la passion de Julien pour la réalité virtuelle et de sa rencontre, en 2014, avec Eric WALCH (ingénieur ECAM de la promotion 1973). Les 2 Ecamiens ont une idée : utiliser la technologie de la réalité virtuelle à d’autres secteurs que les jeux vidéo. Notamment permettre à des personnes se trouvant dans l’incapacité de se déplacer, de voyager à leur guise. « La première phase de test a débuté en février 2016. Nous avons expérimenté le concept auprès de personnes âgées en maison de retraite.  L’expérience a été concluante et les retours unanimes quant aux bienfaits thérapeutiques de la réalité virtuelle. Nous avons ensuite ajouté au casque Oculus un capteur de détection des mains, pour permettre aux utilisateurs de manipuler virtuellement des objets.  Une avancée technique très utile pour assurer des exercices de motricité aux patients. » Notre valeur ajoutée est de proposer un produit qui intègre le meilleur des technologies virtuelles, tout en restant facilement transportable et utilisable.

Quels sont vos projets pour la start-up Ino VR ?

Nous venons de signer notre 1er contrat avec un groupe d'EHPAD (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) à Lyon. Nous avons, pour l’instant, un ciblage très rhônalpin mais nous souhaitons l’élargir rapidement au niveau national voir européen. Nous envisageons également d’étendre notre champ d’application à d’autres secteurs. Pourquoi pas visiter un appartement, ou assister à un événement en live grâce  à la réalité virtuelle ? https://youtu.be/eKePcXXVpwc