fbpx
Brochure
Portes ouvertes
Menu

Une start-up s’appuie sur des élèves-ingénieurs pour créer des couverts éco-responsables

Reus’eat, une start-up incubée à Tech360, veut revaloriser la drêche de bière pour offrir une alternative éco-responsable aux couverts en plastique.

Pour valider leur concept et développer le meilleur produit possible, les deux jeunes entrepreneurs ont fait appel aux élèves-ingénieurs d’ECAM Lyon à travers deux Projets de Recherche et Développement (PRD) encadrés par des enseignants-chercheurs du pôle matériaux et structures . La start-up proposera prochainement une cuillère à usage unique, 100% biodégradable et compostable domestiquement.

Deux projets R&D pour développer un produit viable

Proposer un procédé de mise en forme...

Durant le premier semestre 2020, l'objectif était d’évaluer des procédés de mise en forme des couverts,  d’identifier comment passer de la matière première au produit fini en prenant en compte des critères de faisabilité et de viabilité économique.

Les deux élèves en charge de ce PRD ont commencé par une étude bibliographique avec une analyse de l’offre existante, puis proposé de combiner des matériaux à la drèche pour permettre la mise en forme, en intégrant la dimension écologique du projet. Enfin, ils ont estimé les propriétés mécaniques nécessaires aux matériaux. Les élèves ont ainsi pu étudier la pertinence du design choisi par la start-up.

Après avoir consacré 250 heures à ce projet, durant 5 mois, les élèves ont présenté la synthèse de leurs travaux et proposé les éléments de réponses attendues par l’équipe de Reus’Eat.

… Puis mesurer les propriétés mécaniques des matériaux.

Nouveau PRD, nouvelle problématique !  Deux autres élèves-ingénieurs ont poursuivi la collaboration avec Reus’eat afin de caractériser les matériaux choisis et de mesurer leurs propriétés mécaniques pour vérifier s’ils étaient techniquement et commercialement viables. Des études sur l’état de surface de la cuillère ont aussi été menées pour que le produit fini soit le plus agréable possible à utiliser par le consommateur final.

Un bilan positif

Les réponses aux deux problématiques posées ont été probantes : Reus’eat a  pu exploiter les résultats proposés par les élèves.  Elle a notamment retenu le procédé de mise en forme identifié lors du premier PRD et la formulation proposée lors du second.

“Pour les étudiants, c’est un vrai plus de travailler sur un sujet très concret, mais aussi de mesurer les attentes d'entrepreneurs qui doivent passer de leur concept à l’industrialisation.” souligne Aurélien Etiemble, enseignant au pôle Matériaux et Structures d'ECAM Lyon, qui a accompagné les élèves sur ces deux projets.

Les projets de recherche et développement permettent également de mettre en application les compétences acquises tout au long de la formation d'ingénieur ECAM Arts & Métiers, en travaillant par exemple en autonomie sur des machines de traction ou des microscopes optiques et électroniques.

"Nous avons particulièrement apprécié l’implication et le professionnalisme des étudiants. Ils ont réussi à bien cerner les enjeux de notre projet, à monter rapidement en compétences sur les machines d’essai permettant de tester nos produits. Ces deux PRD ont été une véritable réussite pour notre jeune société !" Armand, co-fondateur de Reus'Eat